1 bah

la grace du cyclone

Une vraie nuit de gala au Rex, en compagnie de l'indomptable miss Jones qui atteint des sommets d'élégance et de maestria. La mise en scène est épurée et incroyablement efficace. Un chapeau, des lumières, rien de plus pour que Grace Jones irradie sur scène, avec chaleur et spontanéité. L'air de rien, son impressionnant déhanché finit par faire tourner nos têtes et son hula hoop avec classe et désinvolture. Sa voix grave sussure puis gronde. La tempête sublime et parfaitement maitrisée finit par faire chavirer le public qu'elle invite à danser sur scène, malgré les agents de sécurtié : "Je fais ce que je veux, c'est ma soirée"... Impossible de lui refuser quoi que ce soit. Inutile de résister. Grace évoque sa mère, sa folie pour les chapeaux et ses soirées à la coke. C'est renversant de naturel, tant rien n'est coupé, tout est à l'état pur.





grace jones - hurricane
... »