angels







me'shell ndegeocello - love song #3

Deux moitiés de sphère. Une solution rarement neutre. Enfin deux et 1/2.
Il doit au moins y avoir du voyeurisme dans cette empathie singulière et troublante. Le véritable spectacle de rue, ce sont ces autres qui passent, éprouvent, puis se défilent. Et sans prévenir, ces échanges peuvent parfois me happer. Jusqu'à me parasiter. Certaines scènes sont d'une telle intensité que chercher à les immortaliser sur une photo volée se transforme aussitôt en une esquisse ratée de ce que je viens d'effleurer. C'est à ce moment là que mon imagination fait le reste. Je divague et brode des fragments de leur quotidien, de leurs échanges et de leur intimité autour de cet instantané. J'apprécie d'autant plus la distance qui nous sépare qu'il y a toujours ces inévitables pointillés communs qui me touchent. Inlassablement, l'heure tourne, et je reviens à moi. À ma révolution.

3 commentaires:

~ Nicolas ~ | 01/12/2008 20:16

um!! j'adore ... (ton psychotage)

Piel | 21/12/2008 11:19

Titi le paparazzi d'amour!

Milo | 21/01/2009 23:18

je viens de te découvrir suite à un commentaire, je découvre et me pose sur des clichés...
Alors je me penche sur les mots, ils sont beaux...
Hop, Hop, Hop je me remet en route :)