1 bah

t.d.

Envôutant, sensible, viril, inspiré et sensuel... Je suis sous le charme.






thomas dybdahl
... »
0 bah

proverbiage


"L'enfer est pavé de bonnes intentions."


jose gonzales - heartbeats
... »
3 bah

double cône


Fin de semaine.
Petite soirée avec des potes.
Seul.
Cricri a assuré, comme d'habitude.
Y'a de la pizza et de la quiche maison.
Vodka orange pour moi.
D'autres ont du mal à se décider pour le dessert.



angie stone - wish i didn't miss you
... »
1 bah

ardoise, case départ


Du neuf à Sarkoland (mais avec du vieux)


La génétique permet d'identifier l'ADN mais elle a ses limites. Fort heureusement, il y a l'informatique.

Le ministère de l'Intérieur est en train de mettre en place un nouveau logiciel nommé ARDOISE (Application de recueil de la documentation opérationnelle et d'informations statistiques sur les enquêtes). Ce dernier sera connecté au STIC (Système de traitement des infractions constatées) qui enregistre les responsables, victimes et témoins mis en cause dans des affaires pénales.


Le petit plus

Plus grave encore, la rubrique "état de la personne" permettra de ficher les individus selon les critères suivants :

- sans domicile fixe
- homosexuel
- transsexuel
- travesti
- personne se livrant à la prostitution
- relation habituelle avec personne prostituée
- personne atteinte de troubles psychologiques
- usager de stupéfiants
- permanent syndical

Le petit hic

L'utilisation de tels fichiers présente quelques risques de dérapages. On ne sait toujours pas si une version est prévue pour tourner sous Mac OS, mais la version PC fait déjà peur. La CCH (collectif contre l'homophobie) a saisi la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations) et la CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l'Homme) pour bloquer la mise en place de l'Ardoise. Pour Hussein Bourgi, président du CCH. «... l’inquiétude est énorme. Nous assistons à une rupture philosophique de l’approche pénale des infractions en France. On glisse vers une société à l’américaine ou chaque citoyen à sa fiche, avec ses orientations sexuelles surlignées. De plus, ce logiciel peut donner lieu à des dérives de sinistre mémoires »

On se demande pourquoi ils ne se simplifient pas la vie avec le bon vieux système de triangles qui a déjà fait ses preuves, non ?!


gay projet de logiciel Ardoise pour la police nationale fichier sur les français Sarkozy edvige grande surveillance triangle rose jaune France discrimination
... »
2 bah

how can i ?

Une autre addiction, mais ce coup-ci je n'en suis pas la victime.

P. raffole de ces mini fruits en plastique qui sentent bon le colorant, l'émulsifiant, le conservateur et l'arôme aussi exotique que synthétique.
Peu importe, je raffole de ses yeux qui se mettent à briller quand il ouvre le paquet. Et puis je raffole aussi de son air canaille et de son sourire large jusqu'aux oreilles. Rien de tel que des Tropifrutti...
Un môme heureux. Irradié par la douceur de ses friandises. Ah, et un homme heureux ? Pas si simple.
Je crois que Haribo est toujours sur le coup. Moi aussi. Et comment...



first choice - love and happiness
... »
3 bah

le désir et le manque

Très tôt, ma psy est intervenue au cours d'une séance pour me lancer : "le désir c'est le manque".
Incapable de réceptionner le message, je lui ai répondu en déconnant: : "Ah , bah si les relations fonctionnent comme ça, ça ne m'intéresse pas !"
Allongé sur le divan et ne la voyant pas, je l'entendis presque sourire...

Ce dialogue faisait suite à une autre séance au cours de laquelle je lui expliquais mon incapacité à gérer la frustration. Elle m'accompagna vers l'idée qu'il était probablement plus utile de tenter d'identifier les situations de manque. Dans un deuxième temps, tenter de ne plus les nourrir. Révélation, puisque jusque là, je m'acharnais à les vivre et à survivre aux dégâts. Sans doute je m'imposais de les vivre pour me voir les surmonter. Narcissisme teinté d'inconscience...

La séance suivante, j'arrivais en retard. Elle refusa de me recevoir mais me demanda de régler la séance. Malgré ma colère difficilement contenue face à elle, j'explosai une fois redescendu dans la rue et la rappelai. Son message était clair : "Ce n'est pas perdu, c'est bien, vous allez quand même travailler." Sourire a posteriori...

La relation désir-manque devenait centrale.

Si cette conception philosophique proposée par Platon (Le Banquet) m'intriguait, c'était surtout mon mécanisme psychologique que je m'apprêtais à décortiquer pour trouver des réponses différentes à ma frustration. Et visiblement à mes désirs par la même occasion.

Introspection et recherche dans le dico...


DÉSIR
,
subst. masc.
- Aspiration profonde de l'homme vers un objet qui réponde à une attente

- Mouvement instinctif qui traduit chez l'homme la prise de conscience d'un manque, d'une frustration

- En psychologie : Tendance spontanée et consciente vers une fin avec représentation de cette fin (March. 1970)

MANQUE, subst. masc.
- Absence de quelque chose ou de quelqu'un qui serait nécessaire, utile ou souhaitable

Le désir diffère du besoin parce qu'il n'est pas d'ordre biologique. Contrairement au besoin, le désir est une représentation qui témoigne de notre liberté puisque d'ordre psychologique et culturelle et dont les réponses sont vouées à l'insatisfaction. Puisque le désir repose sur l'insatisfaction et le manque, la satisfaction d'un désir signe la fin de ce dernier : "Le désir est hanté par la mort" (Platon, Le Banquet). Mais la perpétuelle interaction entre besoin et désir est complexe, d'autant plus qu'elle fait intervenir nos fantasmes et notre imagination...

Si le désir est une tendance consciente à imaginer que l'objet est source de satisfaction et de plaisir, la prise de plaisir est souvent dans la convoitise de l'objet auquel nous attribuons sa valeur. Cette quête anticipe la satisfaction et représente à elle seule, l'essentiel de la jouissance tout en générant des sentiments de frustration, d'impatience... et de manque.

"Ce que recherche le désir n'est jamais un objet, mais toujours et uniquement l'intensité dont sa quête est seulement l'occasion" (Nicolas Grimaldi)

Ça va mieux en le lisant... à voix haute.

Question connexe, le manque de désir ?

Bah... tiens, j'ai bien envie d'une clope là...


... »
3 bah

canary bay



Autant frapper un grand coup, mais personne n'a pensé à boycotter la cérémonie de clôture...
boycott tibet chine pékin jeux olympiques 2008 france enjeux politiques économiques eads moines tibétains droits de l'homme
... »
0 bah

warning

On m'avait prévenu. Il faut parfois beaucoup de temps pour comprendre des choses de la vie pourtant si simples. Enfin, c'est visiblement mon cas...

A force de vouloir à la fois tourner à droite et à gauche une fois arrivé au carrefour; ne pas se décider et mettre les deux clignotants, c'est en gros mettre ses feux de détresse !

Je commence à mieux cerner mon problème et voir le bout du tunnel comme dirait l'autre... Sans vouloir trop m'appesantir sur ce récent post manifestement prémonitoire, rappelons que "Parfois, il neige en avril". Tant qu'on y est : "Parfois, faudrait aussi choisir ta file".

À ce propos, j'aimerais rapporter ce dialogue fort pertinent entre un chauffeur (plaque 75) et moi même. Alors que je m'apprête à tourner sur la gauche, la voiture devant moi tourne elle aussi au dernier moment sans mettre son clignotant. Au feu, je me mets à niveau (de la voiture bien-sûr...) et lui fais remarquer :
- Clignotant....
- Pourquoi ? me dit-il l'air songeur.
- Bah, pour tourner !

Je vous le disais. Les choses simples...

... »
1 bah

l'ombre

Je n'arrive pas à dormir, ni à respirer d'ailleurs. P. me serre contre lui. Ça me rassure et ça m'effraie. Mon cœur bat la chamade et la sensation d'étouffement m'empêche de trouver le sommeil. Je tente quelques profondes respirations pour me détendre. Je sens enfin l'oxygène circuler le long de mon corps.

Mon chat s'approche lentement vers moi. Il veut me faire un câlin. Je le laisse s'installer. Il cherche ses mots et commence à m'expliquer qu'il s'ennuie; qu'il aimerait partir. Il s'exprime dans un français hésitant, semblable à celui d'un enfant qui apprend à parler. Je comprends. Il a besoin de grandir, faire ses découvertes et se confronter aux autres. Peut-être que je ne m'en occupe pas si bien. Je réalise alors je ne lui donne plus à manger depuis des années.

P. nous observe et intervient :
- Tu ne devrais pas le tenir comme ça.
- Écoute, il est juste sur moi, on a toujours fait comme ça et il n'a pas l'air de trouver ça trop désagréable !
Le chat me taquine et joue à me faire peur en sortant ses griffes. Puis, il se love entre mes bras.
Le silence enfin. J'ai trouvé le sommeil. P. est toujours contre moi. Soudain, j'entends des pas et sens une ombre passer dans la chambre. Elle jette son blouson sur la chaise puis repart dans le salon. La peur me tétanise. Je reconnais sa démarche, cette façon de jeter. Il est déjà à côté de moi. Je me mets à crier.

Mes mains parcourent le lit. Il est bien à ma gauche. Je me lève. Personne dans le salon. Pas de chat non plus. Déjà 5 ans que je ne l'ai plus. Que je l'ai cédé au chantage affectif pour avoir la paix. Partir. Le prix d'une liberté qui m'embarrasse ou me manque. À ne plus savoir comment respirer.



george michael - precious box
... »
1 bah

navet spatial

Longue période de sevrage en vue...
Pas de nouvelles doses de Heroes, ni de Desperate, Dexter ou encore Ugly Betty avant un moment. Top Spin 3 ne sort que dans 1 mois et demi... C'est donc l'occasion de voir un peu plus de films.

Grosse production et Histoire très romancée pour "Elizabeth, l'âge d'or". Le film est très digeste malgré le gigantisme des évènements contés. La photo est joliment léchée et Cate Blanchett incarne avec une certaine grâce une puissante reine guerrière, passionnée, colérique et, dommage pour elle, très seule.

Pas pu regarder "Bienvenue chez les Ch'tis" plus de 10 minutes. C'est plutôt le genre de comédie qui ne me détend absolument pas. En même temps, 18 millions de spectateurs, ça ne m'étonne pas tant que ça : environ autant de français ont voté pour Sarkozy en mai dernier. Il ne peut pas y avoir de coïncidence.

Un pote nous a filé "Conversations with God" ou comment un sdf trouve son salut dans la prêche et l'amour de Dieu. 1er et unique degré du film. Là, ça m'a achevé. D'ailleurs, j'aimerais bien que cet "ami" nous explique ce gros foutage de gueule. Mais bon, à l'occasion, parce qu'un autre coup de bigot dans la foulée me terrasserait pour le reste du weekend.
... »
1 bah

oh happy day !


Gospel à la française...

La chorale 7'8 est un collectif qui reprend des standards US et frenchy dans la plus pure tradition du Gospel. Best of des louanges au Seigneur et son fiston.
Les dons collectés après le concert servent à financer un projet humanitaire qu'ils sont en train de monter à Kaolack, dans le sud du Sénégal. Tenue brillante exigée of course.

Vendredi 4 Avril à 21h
Église St Merry, Paris 4ème



john legend - let's get lifted
... »
1 bah

en avril...


Assez joué sur les maux ?
Pourquoi pas.
L'adulte.
Il joue à cache-cache.
L'enfant.
Dissimulé dans son repère.
L'homme.
Il a tout enfoui dans la malle.
Peur de tomber pile et de faire face ?
Peut-être se découvrir en Avril.
Mois propice pour retrouver le fil.


prince - sometimes it snows in april
... »