G.I. Jo










Jo-Wilfried Tsonga, 38ème au classement, vient de réaliser une quinzaine plutôt hallucinate à Melbourne. Les victoires sur Murray, Gasquet puis Nadal en demie (3 sets extraordinaires) étaient impressionnantes par le talent, le mental, les tripes et la maturité dont Tsonga a fait preuve. Le public australien est tombé sous le charme, et moi aussi, scotché devant l'écran... Festival de volleys intersidérales et de services surpuissants ! Un régal pour les amateurs de tennis. Et puis le gars a l'air vraiment sympa.
Au-delà des qualités tennistiques, il y a beaucoup de générosité chez ce joueur. Il prend manifestement du plaisir sur le court et l'exprime avec toute sa spontanéité : « J'ai envie de partager avec tout le monde cette joie, de ne pas en laisser une miette. » J'espère bien grapiller encore quelques miettes dimanche, lors de la finale contre Novak Djokovic (3ème mondial). Le joueur serbe, tout autant pétri de talent, a fait tomber en 3 sets l'Empereur Federer, encore à 2 longueurs du record de Sampras en Grand Chelem. Ça devrait être un très beau combat. Beaucoup de journalistes comparent Jo à Mohamed Ali, mais ce qui est sûr, c'est qu'il y aura bien deux champions sur le ring en finale de cet Open d'Australie 2008.

0 commentaires: