stay home


Dialogue tiré du rêve que je viens d'avoir.
Il me dit «ne crois pas des choses fausses».
Je réponds «je crois ce que je veux».
Il rétorque : «à ne pas me croire tu ne m’auras plus».
J'ajoute : «je sais, mais à passer ton temps dans tes fantasmes, tu ne vis déjà plus avec moi».
Réveil.


thomas dybdahl - stay home



0 commentaires: