beurk


Ces 2 photos ne m'inspirent pas vraiment de dégoût, ni du café, ni de la clope !
Je me sens plutôt dégoûté de ce que je m'inflige et de ce que j'inflige à mon corps.
Avec un sentiment d'invincibilité inconscient et narcissique qui encourage ce suicide
à "petit" feu, je m'imagine générer de la stimulation, du plaisir, de la récompense, de la liberté...
Outre l'entrée en vigueur imminente (1er février 2007) de la loi interdisant de fumer
dans les lieux publics, la pression coupable ambiante des médias doit y être aussi pour quelque chose.
Pour l'instant, je me donne le choix. Comme si je l'avais...



Et dans un moment d'énervement extrême... bah...euh... nan... en fait, il est juste vide.

0 commentaires: