rugby experience


Stade français vs. Biarritz



Découverte du Stade de France. Ce soir, j'assiste pour la première fois à un match de rugby...
Je suis plutôt bien entouré, mon père est un ex-joueur et Mag une fan avec la carte de membre et toute sa bande. A l'aller, je ne vois aucun car de c.r.s. et je trouve ça assez sympa.
Il faut avouer que 80.000 personnes c'est assez impressionnant. On m'a bien-sûr répété que le rugby "ça a rien à voir avec le foot !" (comprendre: les supporters de foot sont de gros abrutis analphabètes et violents...)
Me voilà averti, et effectivement, pour ce qui est de l'ambiance pendant le match, je me rends bien compte que c'est extrêmement bon enfant. Tout le monde se tait quand ça joue. Tout le monde applaudit les essais des 2 camps Eh ouais, depuis 24 heures je sais qu'il ne faut pas hurler: "Yesss, y'a but là! '. Et je passe en fait un super bon moment... simplement. Le public est hétérogène et les gens souriants. Pas une seule insulte n'est proférée. Bon, si en fait, des insultes et des sifflements fusent à l'unisson pendant le passage de pubs sur les écrans géants à la mi-temps. Un peu abusé quand même, vu qu'il a à peu près 40 sponsors differents le long des gradins et que les seuls espaces sans inscriptions publicitaires dans le stade sont les dossiers des sièges. Pas besoin de dénoncer le capitalisme et la course à la consommation, le sandwich est à 5 euros, la place à 20. Et puis je ne comprends pas, y'a marqué Orange sur leurs maillots roses...

Tant pis, un match de rugby c'est avant tout une fête. Alors, je participe à ma première ola. Les vagues font plusieurs fois le tour et au bout d'un moment j'ai vraiment l'impression que nous tous ne faisons qu'un... C'est marrant. En revanche, Christophe et Mag ne sont pas trop chauds pour en inverser le sens. Dommage, mais bon, j'ai quand même le droit de garde du drapeau du Stade français à la fin du "spectacle". Un spectacle oui, même carrément un vrai show à l'américaine: Motocross (que j'ai loupé), une chorale gospel qui interprète l'increvable cliché Oh happy day...

Et après le match un feu d'artifice hallucinant. Les pétarades s'enchainent sans répis alors que les baffles hurlent du Johnny Hallyday puis I'm So Excited (version de Geri Haliwell et non celle des Weather Girls...) Mais attention, pas de jugement hâtif, "c'est beaucoup moins beauf qu'au foot ici..." et "les amateurs de rugby sont très souvent des intellectuels tu sais...". Ayant des a priori, je demande à Mag une gorgée sa bière, évidemment dans l'idée d'être un supporter modèle. Et pourtant j'aime franchement pas ça la bière. Acte d'ailleurs totalement inutile: elle est la seule à en boire dans toute notre tribune...
Un amateur de rugby n'est bas un beauf, il me faut intégrer cette donnée. En fait, c'est plutôt moi le beauf plein de préjuges qui ne savait pas m'amuser comme ça jusque là. Je suis un homme nouveau. L'expérience est tout simplement agréable. Mon père est heureux comme un gosse et Mag contente de partager sa passion avec nous tous. Du coup, le rendez-vous est déjà pris pour le prochain match contre Toulouse le 27 janvier 2007: "ah ouais, contre Toulouse, faut pas manquer ça ! Tu vas revenir hein ?!". Bien-sûr.

Ah, j'oubliais... la sortie du stade et le trajet jusqu'au r.e.r. Environ 50.000 personnes sortent en même temps et se dirigent vers la même station. A une vitesse de pointe de 0,00032 km/heure le moment est assez pénible et certaines personnes, probablement des footeux, ne voient pas véritablement d'inconvénient à marcher sur les gens. Mais vu que j'ai passé une bonne soirée, j'en oublie mes névroses d'agoraphobe snob.
C'est en Janvier ?
Je ne pense plus qu'à ça...




2 commentaires:

Damien / Ergonoblog | 21/10/2006 16:31

J'y etais aussi belle soirée !

titiparis | 23/10/2006 19:17

oui, je me souviens très bien de toi... tu ne t'es même pas levé une fois pour la ola ! :-)