españolas



Le brushing impeccable, ces deux aventurières s'apprêtent à traverser une fois de plus la rue sans regarder. Ce dangereux va-et-vient et leur piaillement en espagnol m'intriguent. A chacun de leurs passages, elles jettent un oeil particulièrement mauvais dans notre direction. Et ça va bientôt faire un quart d'heure que ça dure. Même épuisés après une séance de ping-pong intensif et affalés à la terrasse de notre café, Stef et moi essayons de comprendre ce qu'elles se disent. Je commence à avoir le tournis... Un secret peut-être ? De face, les trop grandes quantités de maquillage auraient pu nous mettre sur la piste d'un réseau de prostitution madrilen expatrié rue Oberkampf. Mais j'ai l'oeil et ne me laisse pas berner. Je reconnais à 15 kilomètres et de dos, l'inimitable démarche d'Eric (à gauche) et le déhanché sans pareil de Tatora.

0 commentaires: