lisboa







Enfin, les vacances. Une petite semaine à Lisbonne que je découvre.
Pour
P. c'est la troisième fois.
C'est trop court mais cette coupure tombe bien.
Son 1er contrat tombe la veille de notre départ... branle-bas de combat.
Il négocie de bosser à distance. Ouf.
Je mets bien 3/4 jours à me déconnecter de Paris et du taff.
Il fait beau, la rues escarpées sont bourrées de charme, l'air marin permet de supporter la chaleur...
Une française hystérique exilée à Lisbonne nous colle un peu aux basques.
On la croise un matin au café internet dans lequel
P. récupère ses mails.
sabrina: Eh salut ça va ? je peux m'assoir à côté de toi pendant que tu prends ton café ?
titi: euh... ouais si tu veux, mais je ne suis pas très loquace au réveil...
sabrina: Bah attends, c'est pas grave, je parlerai pour deux !
Claquements de doigts et secouage compulsif de tête (à la chevelure péroxydée naturellement au soleil) sont de mise...




Place Rossio, Lisbonne. Septembre 2006.

cliquer sur l'image pour faire défiler le panorama...

0 commentaires: