cruel summer

Pas de vacances encore prévues cet été
Pas de ping-pong pendant 10 jours
Pas envie de me remettre à la musique
Pas sommeil
Pas la pêche

Forcément à 6h18 un samedi matin... c'est le meilleur moment pour me faire un blog.

Cruel summer
... ou Titi in Paris

Comme titre, j'aurais pu choisir "Un été zen à Paris" après une semaine de coupure Noos.
C'était l'intitulé de leur mail suite au bug. C'est marrant, spontanément, j'ai pensé qu'ils tenaient à s'excuser pour le gêne occasionnée... pas d'internet, pas de télé, pas de ligne téléphone illimitée.
Apparemment le bug est beaucoup plus sérieux que ça : aucune gêne apparente.
C'est vrai... je gueule comme un putois, j'écris une lettre incendiaire au service clientèle, je ne l'envoie pas parce que la coupure a fini par finir et surtout, je ne m'éclipse pas au bois de Vincennes faire un peu de yoga en short pour oublier combien ce monde est sans pitié.
Dommage, on m'a expliqué que Free limiterait les connexions pour les téléchargements, laisserait un peu de friture sur ses lignes téléphoniques et continuerait à débiter ses anciens clients pendant des mois après résiliation.

Ce que j'aimerais... ?

Bah, la transparence d'Alice par exemple, pour pouvoir regarder tranquilement le tennis sur Eurosport et surtout, jouer sereinement en réseau à top spin 2 !
Un minimum quoi...

Résultat des opérations : le blog d'un titi parisien.

0 commentaires: